Baclyser® IL DENT

Filtre pour l’hygiène de l’eau dans les installations de soins dentaires

  • Protection efficace contre les germes d’origine hydrique en provenance du réseau
  • Hygiène de l’eau assurée par une filtration de grade stérilisant
  • Débit élevé
  • Durée de service pouvant atteindre 6 mois
  • Dispositif médical marqué CE
  • Changement de filtre simple grâce au raccord rapide « Push-In »

Le Baclyser® IL DENT est un dispositif médical marqué CE qui a été spécialement développé pour une installation en ligne dans les équipements médicaux. Le filtre est équipé d’une membrane de fibres creuses pour la microfiltration qui assure une rétention de 7 logs sur Brevundimonas diminuta. Cela correspond à la définition de l’eau de grade stérile de la FDA. De ce fait, tous les germes de l’eau courante tels que les pseudomonas ou les légionelles sont retenus. La composition chimique de l’eau n’est pas modifiée par la filtration. Le filtre Baclyser® IL DENT assure dès l’arrivée d’eau de l’installation de soins dentaires une protection efficace contre les germes d’origine hydrique provenant du réseau pendant une période dont la durée peut aller jusqu’à 6 mois. Il favorise ainsi l’hygiène de l’eau dans les unités de soins et permet de réduire le recours à des mesures d’assainissement coûteuses. Grâce au raccord rapide push-in, le changement de filtre se fait très rapidement. Après utilisation, le filtre usagé pourra être éliminé de façon appropriée.

  • Dimensions : L 118 mm x ø 47 mm
  • Efficacité de rétention : 7 Logs sur Brev. dim.
  • Taille des pores : 0,2 μm (Microfiltration)
  • Durée d’utilisation*: jusqu’à 6 mois
  • Résistance au chlore**: ≤ 10 ppm
  • Débit : 13 l/min (initial, à 5 bars, 20 °C)
  • Pression de service maximale : 5 bars
  • Température de service : ≤ 40 °C
  • Adaptation : Praccord rapide Push-In ø 8 mm

* La durée d’utilisation est tributaire de la qualité de l’eau spécifique à l’utilisateur, de la pression, de la fréquence d’utilisation et du débit souhaité.
** Dosage en continu ≤ 10 ppm sur la durée d’utilisation : sur un laps de temps court (1 h), dosage élevé (400.000 ppm h) lors d’une désinfection chimique.

Les éléments de raccordement sont disponibles sur demande.

Dans le cadre des soins dentaires, l’eau des unités de soins est utilisée pour assurer le refroidissement et le rinçage ainsi que pour remplir le verre d’eau du patient. Pour l’essentiel, cette eau provient du réseau public d’eau potable. Bien que cette eau soit soumise aux exigences strictes applicables à l’eau potable, des germes potentiellement pathogènes peuvent se fixer et se développer dans le biofilm présent dans le réseau de distribution domestique. Si cette eau parvient dans les unités de soins, les germes peuvent continuer de s’y développer. Ce phénomène est d’autant plus marqué que l’eau est chauffée dans l’unité de soins et que celle servant au refroidissement reste stagnante pendant la nuit et durant le week-end. Les méthodes de soins dentaires requérant l’utilisation d’eau de refroidissement entraînent, pour les patients et le personnel, un risque d’inhalation d’aérosols contaminés conduisant à des infections. Les germes tels que les pseudomonas et les légionelles entraînent régulièrement des infections. En application du principe de précaution sanitaire, le Robert Koch Institut (RKI) recommande de ne pas dépasser la valeur de référence internationale de 1 UFC de légionelles/1 ml. Pour le traitement de personnes immunodéficientes, les contraintes sont encore plus élevées. L’utilisation de filtres antibactériens sur l’arrivée d’eau potable des unités de soins contribue à réduire le nombre de bactéries provenant du réseau d’eau et complète avantageusement les mesures d’hygiène appliquées à l’eau utilisée pour les soins.

Aperçu du produit