Conseil en hygiène de l’eau

L’importance de l’hygiène et celle de l’hygiène de l’eau s’accroissent avec le développement des bactéries multirésistantes et résistantes aux antibiotiques. Pour un concept d’hygiène intégré et cohérent à l’hôpital, l’hygiène de l’eau est une pièce importante du puzzle. En raison de différents paramètres des réseaux d’eau, propres à chaque hôpital (températures, matériaux, âge des conduites, stagnation, bras morts, etc.), la qualité de l’eau potable diffère souvent de la qualité originale délivrée au point d’entrée. Des prélèvements réguliers sont à effectuer afin d’obtenir une certaine transparence sur la qualité de l’eau potable consommée.

Les sources d’infections nosocomiales causées par les germes de l’eau sont les robinets, les douches, les endoscopes (sans traitement approprié), les unités dentaires et chirurgicales, les centrales de dilution de désinfectants, mais également les évacuations d’eau des lavabos (siphons). Les patients immunodéprimés et immunodéficients sont particulièrement à risque.

En cas de mauvaise qualité de l’eau (pollution avec des germes pathogènes facultatifs), l’utilisation de filtres à eau de grade stérilisant est un moyen testé, éprouvé et approuvé par les autorités sanitaires pour protéger les patients jusqu’à la résolution du problème à sa source. Même les prélèvements d’eau conformes ne garantissent pas une sécurité continue, puisqu’un biofilm, générant des relargages et donc des concentrations élevées de bactéries, peut être présent dans les conduites d’eau.

Télécharger la documentation Biofilm

Notre offre de services